Les 5 « C » de la discipline, la base pour mettre ses limites
15 Avr

Les 5 « C » de la discipline, la base pour mettre ses limites

Avez-vous de la difficulté à mettre des limites à votre enfant ? Avez-vous un enfant qui refuse « d’obéir » ? Avez-vous de la difficulté à discipliner votre enfant sans vous sentir coupable ?

 

Mon rôle en tant qu’intervenante a souvent été de guider et d’éduquer les parents à développer des habiletés afin d’appliquer une saine discipline auprès de leur enfant et de favoriser leur développement.

 

Une bonne recette pour discipliner votre enfant ?

En effet, le rôle de parent ne vient pas avec un manuel d’instruction à suivre « étapes par étapes» comme les meubles IKEA. Nous tentons de faire de notre mieux, au meilleur de nos connaissances, en fonction des modèles que nous avons eus et des ressources qui sont à notre disposition.

 

Malgré toute notre bonne volonté, il reste que ce qui fonctionne avec un ne fonctionne pas nécessairement avec l’autre. Chaque enfant a une personnalité et des besoins qui lui sont propres.

 

Toutefois, que ce soit à travers les formations que j’ai reçues, notamment celles de l’organisme Panda, les ateliers « Vive la discipline » que j’ai animés pendant des années ou la littérature en général, les 5 « C » ou principes de base d’une bonne discipline restent toujours les mêmes.

 

Les 5 « C » d’une bonne discipline

Pour être respectée, votre règle doit être :

 

Claire

Votre enfant doit pouvoir comprendre votre règle. Il la respectera plus facilement.

 

Concrète

Rester simple et concret, en lui montrant ce que vous attendez de lui.

 

Constante

Son application ne doit pas varier au gré des situations, de vos pulsions ou de vos humeurs. Limiter le nombre de règles aux choses vraiment importantes.

 

Cohérente

Éviter d’imposer à votre enfant des règles que vous n’appliquez pas.

 

Conséquente

À la différence de la punition, la conséquence a un lien direct avec le comportement et permet à votre enfant de corriger et comprendre ses erreurs. Elle est logique et lui permet d’apprendre de nouveaux comportements qu’il appliquera dans d’autres situations.

 

De son côté, le programme des ateliers « Vive la Discipline » ajoute à cela qu’une règle devrait également être consensuelle, c’est-à-dire qu’idéalement, les personnes susceptibles de l’appliquer devraient se mettre d’accord sur le choix des règles et la façon de les faire respecter.

 

Avez-vous de de la difficulté à dire « Non » ?

Maintenant, c’est bien beau tout cela, mais certains enfants, petits ou grands, semblent avoir un véritable don pour faire changer un « non » en « oui ». Ils connaissent leurs parents et ils savent exactement comment s’y prendre pour les faire céder. À moins que ce soit vous, en réalité, qui avez de la difficulté à dire non? C’est possible!

 

Alors que le bien-être de son enfant demeure toujours au cœur de ses préoccupations, le rôle du parent consiste aussi à développer son autonomie dans l’optique que celui-ci devienne un adulte responsable. C’est pourquoi il est important de l’amener à se responsabiliser face aux choix et aux comportements qu’il adopte.

 

Les échecs, sources d’apprentissage pour votre enfant

Bien sûr, c’est votre rôle de le guider. Par contre, si vous pêchez toujours à sa place plutôt que de lui montrer à pêcher, il deviendra dépendant de vous pour manger. Il peut être difficile de voir sa fille ou son garçon se buter à des échecs et la tentation peut être grande de vouloir le protéger. Cependant, c’est souvent davantage à travers les expériences que les conseils que nous retenons les plus grandes leçons de vie.

 

Discipliner un enfant adulte

La plupart d’entre vous ont probablement des enfants qui ont déjà atteint l’âge adulte. C’est pourquoi, vous vous sentez peut-être moins concernés par ces principes de base d’une bonne discipline. Pourtant, ceux-ci peuvent aussi être utiles pour faire respecter ses limites avec un membre de l’entourage parfois exigeant, voire même envahissant.

 

D’autre part Hélène Busque, dans sa conférence qui est disponible sur notre site internet, explique quelle attitude il est préférable d’adopter avec une personne atteinte du trouble de la personnalité limite (TPL). Ce qu’elle décrit rejoint en quelque sorte les 5 « C » d’une bonne discipline dont il a été question précédemment.

 

Comment encadrer son enfant TPL

Ainsi, elle mentionne l’importance d’entretenir une relation d’adulte à adulte avec une personne souffrant d’un TPL, de la responsabiliser et de faire preuve de respect envers elle.

 

Ceci implique de ne pas faire les choses à sa place, de la considérer comme un adulte capable et digne de respect qui doit assumer les conséquences de ses actes.

 

Elle ajoute également qu’en faisant preuve de prévisibilité, de stabilité et de cohérence, cette attitude contribue à créer un sentiment de confiance et de sécurité dans la relation que vous entretenez avec elle. En d’autres termes, être encadrant, responsabilisant et faire preuve de fermeté bienveillante sont des éléments gagnants à privilégier avec une personne atteinte de TPL.

 

En conclusion, l’utilité d’appliquer les principes d’une bonne discipline ne s’arrête pas à l’éducation d’un tout-petit ou d’un adolescent. Ils demeurent une référence importante dans la relation que nous entretenons avec notre enfant, même une fois qu’il est devenu adulte, surtout lorsque nous devons apprendre à faire respecter nos limites. D’ailleurs, ils deviennent encore plus essentiels quand notre enfant doit composer avec des défis particuliers comme la maladie mentale.

 

Références :

  1. Responsabiliser son enfant, G. Duclos et M. Duclos, Les Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005, 200p.
  2. Bien grandir – novembre 2008
  3. Responsabiliser son enfant, G. Duclos et M. Duclos, Les Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005, 200p.
  4. Association Panda Basses-Laurentides / Sud-Ouest (personnes aptes à négocier avec le déficit de l’attention)
  5. Vive la Discipline, Maison Pause-Parent, 2003, 101 pages
  6. Vidéo conférence, Trouble de la personnalité limite, Hélène Busque, www.alpabem.qc.ca

About the Author

Annik Lefebvre Annik Lefebvre
Ce qui me passionne dans mon travail, c’est l’envie d’aider les gens. Les inviter à comprendre leurs émotions, à identifier leurs besoins, dans l’espoir de les guider dans la recherche de leurs propres solutions.

Laisser un Commentaire

120 Partages
Partagez117
+1
Tweetez3
Partagez
Épinglez
Stumble