Mon grand-papa Rémi: comprendre l’alzheimer

Mon grand-papa Rémi: comprendre l’alzheimer

Un jour, alors que je rendais visite à mon grand-papa Rémi avec mes parents, il nous a annoncé qu’il allait se marier avec Anita qui se tenait à ses côtés. Bien que je n’avais que 10 ans, j’ai tout de suite trouvé cela bizarre puisque ni moi ni mes parents n’étions en mesure de voir Anita. Je ne comprenais pas ce qui se passait; grand-papa Rémi était le seul à la voir et il était sur le point de se fâcher parce que nous lui disions qu’elle n’existait pas; lui qui est de nature si calme.

Il s’est mis à nous parler du mariage, de la nouvelle maison qu’ils allaient acheter et de leur voyage de noces en Europe alors qu’il a toujours eu peur de prendre l’avion. Je ne reconnaissais plus mon grand-père, j’avais l’impression qu’on l’avait échangé depuis la dernière fois que je l’avais vu.

 

Grand-papa souffre de démence

Ma visite chez grand-papa Rémi fut brève, papa et maman m’ont laissé chez mon oncle et ils sont allés à l’hôpital. Lorsqu’ils sont revenus, ils ont dit au reste de la famille que grand-papa souffrait d’une démence et qu’il devrait revoir le médecin bientôt. D’ici là, il avait des médicaments à prendre tous les jours et des visites régulières de la famille étaient suggérées.

 

Maladies liées au vieillissement

Arrivés à la maison, ma mère a pris le temps de m’expliquer ce qui arrivait à grand-papa Rémi. Elle m’a dit que c’était son cerveau qui était malade car il commençait à être vieux et que ce sont des choses qui arrivent parfois dans la vie. Maman m’a aussi dit qu’avec des médicaments, grand-papa serait mieux et que je pourrais continuer à le voir. Après quelques visites, j’ai compris que par moments, grand-papa allait mieux mais qu’à d’autres moments, il me semblait plus malade. J’ai donc appris à aimer mon nouveau grand-papa et à profiter des beaux moments avec lui, même s’il ne se souvenait pas toujours de mon nom.

 

Est-ce que l’Alzheimer est une maladie mentale ?

À première vue, Rémi pouvait sembler être atteint d’une maladie mentale; il arrive qu’à un certain âge, des signes et symptômes de maladie se manifestent. Chez les personnes plus âgées, ce sont généralement davantage des signes d’un trouble cognitif comme la démence ou l’Alzheimer que d’une maladie mentale telle que la schizophrénie ou le trouble bipolaire.

 

Symptômes similaires, causes et traitements différents

Il y a certes des ressemblances entre les manifestations cliniques des troubles cognitifs et des maladies mentales mais leurs causes, leurs traitements et leurs impacts sont bien différents. En fait, la maladie d’Alzheimer est une maladie évolutive du cerveau, qui porte gravement atteinte à la faculté de penser et à la mémoire. Il s’agit de la forme de démence la plus courante.

 

Comme nous l’avons vu avec l’exemple de Rémi, les symptômes comprennent la perte de mémoire, de jugement et de raisonnement, des sautes d’humeur ainsi que des changements dans le comportement et la communication. Parmi les autres troubles cognitifs, il y a aussi la démence vasculaire, la démence frontotemporale, la maladie de Creutzfeldt-Jakob et plusieurs autres.

 

La démence en chiffre

En terminant, voici quelques précisions entourant les troubles cognitifs. La démence fait-elle partie du vieillissement normal?

En fait, seulement 7,8 % de la population canadienne âgée de 65 ans et plus souffre d’une forme de démence. Après 85 ans, ce pourcentage passe à 37 %. Ce problème ne fait pas partie du vieillissement normal.

 

La démence est-elle réversible?

Dans certains cas, la démence peut être réversible. En fait, il s’agit d’en connaitre la source et il sera possible de déterminer si la condition de la personne peut changer. Par exemple, si la démence ou le trouble a été provoqué par une intoxication, une dépression ou un trouble neurologique qui empêche le bon fonctionnement du cerveau, il sera possible de traiter la cause et donc d’éliminer les signes de démence qui apparaissent.

 

Y a-t-il des solutions, de l’aide?

Avec une médication adaptée et des exercices de mémoire, il est possible d’arriver à mieux contrôler les symptômes et réduire la perte de mémoire. Cependant, il n’y a pas de traitement miracle; les troubles cognitifs sont des affections dégénératives du cerveau.

 

Vous avez un proche qui souffre de cette maladie ?

Si vous avez un proche qui souffre d’un trouble cognitif, d’une démence; sachez qu’il existe différents services pouvant vous aider à mieux comprendre la maladie et à mieux agir auprès de votre proche. En voici quelques uns :

http://www.alzheimer.ca/

http://www.alzheimer.ca/fr/federationquebecoise

http://www.alzheimermontreal.ca/

L’Appui National

Laisser un Commentaire

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Stumble