Impact du manque sommeil sur la santé mentale

Impact du manque sommeil sur la santé mentale

Cet automne, alors que je suivais une formation pour intervenir auprès de personnes en crise suicidaire, l’animatrice expliquait que le manque de sommeil était un des facteurs de risque au niveau du passage à l’acte d’une tentative de suicide.

 

J’étais étonnée que la carence en sommeil puisse avoir un tel rôle. Pourtant, comme le proverbe le dit si bien «la nuit porte conseil».

 

Le sommeil – Une fonction réparatrice

En réalité, le sommeil a une fonction réparatrice pour le corps (Canoë, 2014), mais qu’il permet aussi à la personne de prendre une distance face à une situation. J’ai donc porté une attention plus grande à cet aspect lors de l’analyse d’une situation au cours de mes rencontres individuelles et j’ai remarqué que la façon d’agir des gens que je rencontrais était différente, tout dépendant s’ils dormaient bien ou non.

 

Ma propre expérience d’un manque de sommeil

En observant ma propre situation, j’ai constaté qu’un même événement avait le pouvoir de m’envahir beaucoup plus lorsque je dormais peu que lorsque je dormais bien. Par exemple, le fait de rentrer au travail et de constater que j’ai beaucoup de tâches à effectuer n’augmente habituellement pas mon niveau de stress.. .

 

Mais un certain matin, alors que j’avais quatre heures de sommeil dans le corps, je me suis retrouvée dépassée et stressée par l’ampleur de la tâche, ne sachant plus par où commencer. C’est à ce moment que je me suis rendu compte du pouvoir du sommeil sur mon quotidien.

 

Les causes du manque de sommeil

Plusieurs raisons peuvent amener les gens à manquer de sommeil.

 

 

Vouloir performer

Le souci de performance, entre autres, peut amener une personne ayant trop de travail à couper sur ses heures de sommeil. Dans un même ordre d’idée, les étudiants en mi-session ont priorisent souvent l’étude ou les échéances au détriment de leur sommeil. Le souci de performance n’est pas seul à faire en sorte qu’une personne dorme moins.

 

Le stress

Les personnes vivant beaucoup de stress ont souvent de la difficulté à trouver le sommeil. C’est notamment la réalité d’un aidant; la maladie de son proche lui fait vivre beaucoup de stress, ce qui amène la petite souris à tourner sans cesse dans sa tête.

 

Une dette du sommeil

Aussi, des troubles du sommeil tels que l’insomnie ou l’apnée du sommeil peuvent engendrer une dette du sommeil. Les personnes atteintes d’un trouble mental, tel que la dépression, le trouble de bipolarité ou la schizophrénie par exemple, sont susceptibles d’être grandement touchées par cette réalité.

 

Sommeil réparateur ?

Une personne atteinte de dépression, par exemple, peut avoir des difficultés à trouver le sommeil. Au contraire, elle peut aussi dormir plusieurs heures et se sentir encore fatiguée au réveil. N’ayant pas obtenu un sommeil récupérateur elle demeure en dette de sommeil. C’est pourquoi on dit que le sommeil agit en tant que révélateur de la condition mentale d’une personne.

 

Savez-vous qu’un Canadien sur quatre manque de sommeil? (Gruber, 2012) Cette statistique représente donc 25% de la population. Or, une carence en sommeil peut avoir des conséquences physiques et psychologiques.

 

Impacts négatifs du manque du sommeil

 

Au niveau physique

Le système immunitaire peut être affaibli et certaines personnes éprouveront un problème d’obésité. Douglas explique aussi que le manque de sommeil a des impacts sur la santé d’une personne :

« Cela peut affaiblir sa capacité à gérer le stress et l’exposer au diabète, à l’ostéoporose et aux maladies cardiovasculaires.  » (Gruber, 2012).

 

Au niveau psychologique

La personne étant plus fatiguée aura de la difficulté à se concentrer, elle pourra devenir irritable ou commettre des fautes d’inattention, sa capacité d’attention et de concentration étant diminuée. Dans un même ordre d’idées, , le temps de réaction étant ralenti et le niveau de vigilance étant moindre, une personne qui conduit ou travaille dans un milieu qui nécessite un haut niveau d’attention sera plus à risque d’accident grave. (Canoë, 2014).

 

La capacité à prendre des décisions éclairées, la mauvaise humeur, l’hyperactivité, l’impulsivité et le changement d’intensité des émotions font aussi partie des répercussions d’un manque de sommeil.

 

Autres conséquences du manque de sommeil

Bien entendu, la présence de ces conséquences aura des impacts sur les autres sphères de sa vie comme le travail, l’école, les relations sociales.

 

Des accidents de travail à cause du manque de sommeil

Tel que mentionné précédemment, la sécurité dans certains milieux de travail pourra être compromise, de même que le rendement au travail et à l’école sera grandement diminué.

 

Les relations sociales pourront devenir plus conflictuelles étant donné les conséquences de la carence en sommeil, mais aussi parce que le manque de sommeil pourra amener une certaine difficulté avec la résolution de problèmes.

 

Conclusion

À la lumière de ces informations, il est clair qu’il est prioritaire d’avoir un sommeil de qualité et en quantité suffisante, puisqu’il fait partie intégrante d’un mode de vie sain.

 

La Fondation Sommeil explique les bienfaits d’un bon sommeil dans une perspective d’économie sociale. Il est dit qu’un sommeil de qualité apporte une meilleure qualité de vie, qu’il prévient les troubles psychotiques et psychiques, il permet de diminuer l’attente dans les services de santé, diminue le taux de suicide, réduit l’absentéisme et augmente la performance au travail.

 

De plus, il est dit qu’il fait diminuer les accidents de la route, qu’il fait en sorte de récupérer plus rapidement lors d’une maladie (Fondation Sommeil, 2008). Suite à tous ces bénéfices, le proverbe suivant prend tout son sens:

 

« C’est toujours par le sommeil que les grandes choses commencent. C’est toujours par le plus petit côté que les grandes choses arrivent.»

– Christian Bobin

 

BIBLIOGRAPHIE

 

  1. Fondation sommeil. 2008. Le sommeil: maladie moderne (pour une politique gouvernementale du sommeil). Mémoire. En ligne Accueil » Nos dossiers » Le sommeil: maladie moderne http://www.fondationsommeil.com/nos-dossiers/Mal_moderne.html. Consulté le 3 février 2014.
  2. Canoë. 2014. Pour une bonne nuit de sommeil : Les problèmes liés à la privation de sommeil. En ligne : http://sante.canoe.ca/channel_health_features_details.asp?channel_id=31&relation_id=146&health_feature_id=58&article_id=105 consulté le 3 février 2014.
  3. Gruber, Reut. 2012. Sommeil et enfant: répercussions du manque de sommeil sur la vie quotidienne. Douglas. En ligne : http://www.douglas.qc.ca/info/sommeil-et-enfant-repercussions-du-manque-de-sommeil-sur-la-vie-quotidienne. Consulté le 3 février 2014.

Laisser un Commentaire

25 Partages
Partagez5
+11
Tweetez
Partagez19
Enregistrer
Stumble