Originaire du pays de la myrtille d’Amérique, j’y ai fait mes études primaires et secondaires pour ensuite parfaire mes connaissances aux universités de Trois-Rivières et Québec.

Depuis 1972 à ce jour j’ai fait le choix de m’investir à l’ensemble des paliers hiérarchiques de l’offre de services auprès de la clientèle affectée par une problématique en santé mentale. J’y ai vu mon vocabulaire sur la MALADIE mentale se modifier vers un vocabulaire s’adressant à l’univers de laSANTÉ mentale.

Les institutions où j’ai travaillé sont soit fermées ou encore se sont transformées graduellement pour faire place à l’ajout de services dans la communauté. L’offre de services en milieu hospitalier a quant à elle aussi fait des progrès. Elle a fait un grand pas vers l’humanisation des soins et s’est ainsi rapprochée davantage des besoins fondamentaux de chaque individu. Le monde de l’enseignement a aussi fait des pas de géant; il a développé des connaissances beaucoup plus pointues et le monde médical s’est vu enrichi par la recherche; de nouvelles molécules sont apparues et combien bénéfiques et salutaires pour des personnes aux prises avec une maladie mentale.

Les services communautaires sont maintenant très présents et agissent avec pertinence auprès de la clientèle concernée.

Quel beau complément dans la gamme des services offerts!

Les parents sont de plus en plus présents et mieux informés. Ils ont quitté le monde du « oui docteur » pour mieux s’intégrer dans la mise en place des différents processus de rétablissement. De plus, ils ont maintenant accès à des associations qui peuvent les aider à se préoccuper de leur propre bien-être mental.

Bref, bien que beaucoup de travail ait été accompli, je crois qu’il reste encore bien des étapes à franchir avant de crier victoire.

C’est dans le prolongement de ces transformations que je me suis toujours investi. Bien que retraité je m’inscris toujours à cette cause qui me tient à cœur: l’amélioration continue de l’offre de services en santé mentale.

Présentement je perfectionne mes connaissances sur un thème qui revêt, à mon avis, toute son importance dans notre vie quotidienne « la gestion de l’agressivité en milieu familial ». J’offre mes services à titre de formateur auprès des familles supporté par nos associations régionales des proches de la personne atteinte de maladie mentale.

En espérant que ces formations puissent répondre à un besoin, je vous remercie de me permettre un accès privilégié auprès de vous.

Raymond

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Partagez
Épinglez
Stumble