Valérie Pellerin

Si Stan Lee me changeait en super-héros, j’aimerais tellement pouvoir me téléporter, mais pour l’instant c’est plutôt ma vision qui m’amène à développer des projets intersectoriels au profit d’une meilleure intégration sociale des personnes qui vivent avec des limitations fonctionnelles.

Titulaire d’un baccalauréat en communication, j’ai la conviction que des mécanismes de communication optimaux entre les personnes et leur organisation sont à la base de la réussite. J’affectionne spécialement les projets de collaboration et de partenariat qui établissent assurément une cohérence dans les services offerts aux citoyens.

En juin 2015, j’ai accepté le mandat d’implanter le programme Clés en main à Laval après avoir enraciné des projets intersectoriels tels que la TEVA et le PCA dans la région. Selon moi, Clés en main Laval est un projet essentiel qui favorise une meilleure intégration des personnes par le logement abordable complété d’un soutien dans la communauté auprès des locataires et des propriétaires de logement. Maintenant implanté, il demeure que le développement de Clés en main Laval n’est qu’à ses débuts. L’Alpabem, fiduciaire du programme, est un organisme d’avant-garde tel Clés en main, qui non seulement m’outille dans l’exercice de mes fonctions mais qui porte également une vision d’excellence.

 

C’est quoi ton talent caché ?

Ah oui, j’oubliais de vous dire que je j’ai pris de l’avance côté téléportassions, puisque depuis quelques années, je me transporte dans un grandeur nature médiéval fantastique. Je fais des jeux de rôles dans des univers fictifs, hé oui, qui sait, peut-être rencontrerez-vous un jour mes alter égo : Abesh, Élaine d’Acier et Santa Maria ?

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Partagez
Épinglez
Stumble