Perception et hallucination, quand la maladie mentale influence nos pensées

Perception et hallucination, quand la maladie mentale influence nos pensées

Que voyez-vous sur l’image ci-contre ? Plusieurs diront qu’ils voient une vieille dame avec un gros nez et un long menton. D’autres verront plutôt une jeune femme avec le visage tourné vers le côté. Si vous éprouvez de la difficulté à voir la jeune femme, sachez que son menton correspond à la pointe du nez de la vieille dame.

De prime abord, on ne voit que l’une des deux femmes, selon l’interprétation que l’on en fait. Par contre, lorsqu’on réalise la présence de deux visages, on peut facilement interpréter les deux.

 

La pensée positive… ou négative

L’interprétation, selon le dictionnaire «Antidote», fait référence à l’action de donner une signification. Or, la signification qu’une personne se fait d’une situation est fortement influencée par ses pensées et ses perceptions. La pensée, qu’elle soit négative ou positive, a plusieurs impacts sur les émotions et elle oriente grandement les comportements.

 

Tout le monde peut avoir des perceptions faussées, mais les personnes atteintes de maladie mentale éprouvent davantage de problèmes au niveau des pensées et des perceptions. Bien souvent, les membres de leur entourage sont confrontés à cette réalité et leurs pensées et comportements sont grandement affectés.

 

Dans un premier temps, nous regarderons comment la pensée et la perception influencent la personne atteinte de maladie mentale. Ensuite, nous regarderons comment les proches peuvent entretenir des pensées biaisées face aux comportements de la personne atteinte.

 

Comment la pensée et la perception influencent la personne atteinte de maladie mentale?

Plusieurs maladies mentales et troubles affectent les pensées et les perceptions comme la schizophrénie, le trouble de personnalité limite (TPL) et la dépression. Les personnes atteintes du TPL ont une pensée émotionnelle dominante. C’est-à-dire qu’elle est « basée sur le senti; ce que l’on sent; c’est une pensée intuitive, émotive. La personne est contrôlée par ses émotions. » (Carrefour TPL).

 

Bien entendu, cette façon de penser biaise la lecture de la réalité. La pensée rationnelle (conforme à la logique, à la raison, au bon sens) est peu présente, ce qui a de grands impacts sur les comportements qui sont alors considérés comme inadéquats.

 

La façon de traiter l’information, de percevoir et de penser est directement liée aux émotions. Lorsque les personnes atteintes de TPL éprouvent des émotions négatives, elles rejettent bien souvent le positif. Le Carrefour TPL en donne un bon exemple « Ne pas croire les commentaires positifs d’amis ou de collègues de travail en disant : « Ils disent cela seulement pour être gentils. » « (Carrefour TPL).

 

Aussi, la perception et les pensées sont altérées chez les personnes souffrant de schizophrénie. C’est une « maladie du cerveau qui affecte les pensées, les sentiments, les émotions et les comportements. […]Cela veut aussi dire qu’il y a une perturbation de l’équilibre habituel des émotions et des pensées. » (Institut universitaire en santé mentale de Montréal).

 

Afin de nous aider à mieux comprendre, prenons un symptôme de la schizophrénie, par exemple le délire. « Les délires sont des idées fausses ou des interprétations erronées des événements et de leur signification. Une personne peut, par exemple, se faire accidentellement bousculer dans le métro et conclure qu’il s’agit là d’un complot gouvernemental pour la harceler. »

 

La perception d’une personne face à cet événement ne traduit pas la réalité, mais elle lui fera tout de même vivre de fortes émotions comme la peur. Dans ce contexte, il se peut fortement qu’à chaque fois qu’elle prendra le métro, elle ait peur d’être la cible d’un complot.

 

Pour la dépression par contre, celle-ci « peut affecter la façon de penser, de se comporter et conduire à une variété de difficultés physiques et émotionnelles » (Institut universitaire en santé mentale de Montréal). Selon l’’institut, la personne atteinte peut avoir de la difficulté à réfléchir et à se concentrer. Ses difficultés peuvent faire en sorte qu’elle se dévalorisera et éprouvera des émotions négatives telles que la honte par exemple. À travers ces exemples, il apparaît clairement que les perceptions influencent directement les émotions et donc, les comportements qui s’ensuivront.

 

Il peut être difficile pour l’entourage qui vit auprès d’une personne atteinte de maladie mentale d’assimiler le fait que celle-ci puisse avoir une perception faussée de la situation. Effectivement, la maladie mentale peut paraître plus complexe que la maladie physique puisque les symptômes de cette dernière sont visibles, concrets.

 

De plus, les perceptions faussées soulèvent de grosses charges émotionnelles autant pour la personne atteinte que pour le proche aidant. Lorsque ce dernier se fait crier des insultes ou même accuser de complot, il est compréhensible qu’une multitude d’émotions s’ensuivent. Cependant, il est important de bien saisir que le proche atteint a des perceptions faussées. Le proche aidant qui ne garde pas cela en tête, souffrira beaucoup et pourra aussi développer un mode de pensée erroné.

 

Effectivement, combien parmi vous se retrouvent dans l’expression « je marche sur des œufs avec mon proche atteint de TPL »? Cette expression renvoie au fait de se comporter prudemment afin d’éviter une crise. Selon cette perspective, le proche aidant croit (pensée, perception) que s’il se comporte prudemment, il évitera une explosion. La peur d’une crise est donc au cœur de plusieurs actions qui sont malheureusement souvent en contradiction avec ses besoins. Certains éviteront la personne pour fuir les conflits, d’autres ne parleront pas de leurs émotions.

 

Plusieurs programmeront leur horaire en fonction de leur proche atteint afin d’éviter qu’il soit désappointé, donc pour éviter une crise. Plusieurs achèteront la paix et essaieront de rationaliser les pensées de la personne. Toutefois, lorsqu’on prend en considération que la personne atteinte d’un TPL a un mode de pensée émotionnel et qu’elle peut rejeter le positif et le changer en négatif, on voit bien que ces actions n’ont pas de contrôle sur la crise et sur ses perceptions.

 

De plus, certains parents ont l’impression que leur proche ne les aime pas, ce qui est pour eux difficile à vivre. Est-ce pour autant une réalité? Reprenons notre exemple de la personne schizophrène qui délire et qui croit être victime d’un complot. Imaginez maintenant qu’il s’agisse de votre proche et que vous faites partie de son délire. Il est clair que comme dans la majorité des cas il vous associera à ce complot, il aura peur de vous et fuira votre présence.

 

Mais vous devez garder en tête que ses perceptions et ses pensées sont voilées par l’écran de sa maladie. Il en est de même pour une personne souffrant de TPL qui entretient des pensées dichotomiques « comparaison à un standard idéalisé; tout ou rien » (Carrefour TPL). Une journée elle peut trouver que sa mère est la meilleure au monde alors que le lendemain, elle deviendra la pire. Lorsqu’ils sont victimes de dévalorisation, plusieurs proches aidants remettent malheureusement en cause leurs compétences parentales.

 

C’est pourquoi il est important de ne pas oublier que la maladie ou le trouble amène des perceptions et des pensées faussées. Vous ne devez pas prendre personnel les comportements de votre proche atteint et surtout, vous ne devez pas vous engager dans un combat pour changer ses perceptions, car lui seul peut le faire. Le seul pouvoir que vous ayez est de penser à vous, écouter vos besoins et reformuler vos propos lorsqu’ils sont mal interprétés. Et prière de vous tenir loin des argumentations qui ne servent à rien d’autre que brûler vos précieuses énergies.

 

BIBLIOGRAPHIE :
• Carrefour TPL (pensée émotionnelle et rejet du positif).
http://www.carrefourtpl.com/index.php?option=com_content&view=article&id=147%3Ales-distorsions-cognitives-courantes&catid=55%3Anotes&lang=fr
• institut universitaire en santé mentale de Montréal (schizophrénie et dépression)

Laisser un Commentaire

2 Partages
Partagez2
+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Stumble