L’exploitation sexuelle demeure la forme la plus courante de la traite humaine. Le Québec n’échappe pas à cette triste statistique. Des centaines de filles, parfois aussi jeunes que 9 ans, en sont victimes de la prostitution. Qui sont-elles ? D’où viennent-elles ? Ont-elles des profils particuliers ? Les côtoyons-nous sans le savoir ? Peut-on prévenir leur descente aux enfers ? Deux policières ainsi qu’une « survivante » livreront un témoignage poignant.

Conférencières : Diane Veillette et Josée Mensales, policières au SPVM, accompagnées d’une survivante

12 Partages
Partagez8
+11
Tweetez3
Partagez
Enregistrer
Stumble