Stigmatisation : quand les préjugés font plus mal que les symptômes de la maladie

Mardi le 17 novembre 2015

La discrimination et les préjugés sur la maladie mentale obligent
souvent les personnes qui en souffrent à garder le silence sur leur
problématique ce qui peut entraîner diverses conséquences sur la
personne malade et sa famille. Mais qu’est-ce que la stigmatisation ?
Quelle forme prend-elle dans notre quotidien, mais surtout quoi faire
pour réduire les préjugés et la discrimination reliés aux problèmes de
santé mentale dans notre réalité ?

Conférencier : Laurence Caron (M. t.s.) est agent de projets et chargé de formation pour l’Association québécoise pour la réadaptation psychosociale (AQRP).

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Stumble