sensibilisation_ecolePar l’entremise d’une présentation devant des classes d’élèves du secondaire de Laval (3, 4 et 5), une équipe de deux intervenants anime une rencontre de 60 à 90 minutes afin de sensibiliser les jeunes aux préjugés entourant les maladies mentales. En plus d’informer les jeunes sur l’impact de la maladie mentale dans une famille et de les sensibiliser aux facteurs favorisant une bonne santé mentale, ce programme se veut un outil de promotion et de prévention pour les jeunes qui côtoient un proche atteint de maladie mentale. Ainsi, nous espérons briser l’isolement que peuvent vivre ces jeunes en leur offrant une gamme de services gratuits et adaptés pour eux et en leur permettant d’ouvrir le dialogue avec leurs pairs.

Accessibilité

  • Gratuit
  • Pour les élèves de niveau secondaire 3 à 5
  • Groupes offerts selon la demande
  • Disponible durant l’année scolaire
  • Activité offerte durant les heures de classe, en milieu scolaire

 

Objectif

Depuis juin 2011, nous présentons à l’école Mont de Lasalle, un projet
pilote du programme Crier à l’aide c’est s’montrer fort! Nous souhaitons, dans le cadre du projet pilote, visiter les élèves de niveau secondaire 5 d’une école déterminée. Nous aimerions que le projet prenne forme sur une base régulière dès l’automne 2014,  selon un calendrier pré-établi.

 

En ce sens, voici ce que nous proposons

  • Une rencontre d’information pour le personnel enseignant et le personnel de soutien (infirmière, travailleur social, psychologue, psychoéducateur…) suivie de
  • Une rencontre pour les parents durant laquelle nous présenterons un extrait du programme Les préjugés j’connais pas et nous serons à mêm
    e de répondre aux questionnements des parents
  • Une présentation dans chaque classe de secondaire 3 de l’école visée par le projet pilote. La présentation est effectuée par une équipe de deux intervenants qualifiés et se donne durant les heures de classe
  • Le tout serait suivi de quelques présences à l’école effectuées par la responsable du volet jeunesse. Nous pourrions, par exemple, prévoir 2 présences par semaine pour les 2 semaines (donc 4 plages horaire au total) suivant la présentation du programme afin d’aider les élèves à risque, d’offrir un support au personnel qui pourrait avoir reçu des confidences et d’être présent pour les élèves qui auraient envie de discuter de leur situation.

 

Allez voir la page Facebook des personnages

 

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez
Partagez
Épinglez
Stumble