Les émotions, ces trésors à exploiter!

Les émotions, ces trésors à exploiter!

Réprimées, banalisées, ridiculisées et parfois galvaudées, les émotions, lorsqu’elles s’extériorisent, ne sont pas toujours bien reçues. Heureusement, les temps changent et nous encourageons de plus en plus l’expression de celles-ci. Cependant, pour certains c’est difficile de s’y abandonner, car se permettre de les vivre peut donner une sensation de vertige ou de perte de contrôle. Cela dit, nous avons tout intérêt à apprendre à les décoder, car elles représentent des trésors d’informations pour assurer notre bien-être.

 

Définition et manifestation des émotions de base

Le mot « émotion », associé au verbe « émouvoir », signifie « bouger hors de ». Les émotions ne se contrôlent pas. Elles se manifestent en nous et s’imposent à notre conscience. Elles enclenchent un processus, souvent de façon subtile, pour nous faire passer à l’action. Tout d’abord, elles se font sentir à travers notre corps physique sous différentes formes et selon des intensités variables modulées par notre expérience. Voici quelques exemples: notre cœur se met à battre plus vite, nous avons l’impression qu’il va s’arrêter, notre souffle est coupé, notre estomac semble noué, etc. Ensuite, nos pensées s’activent pour interpréter ce qui se passe, créant ainsi d’autres émotions.  Notre corps, associé à nos pensées, déclenche un comportement ayant pour but de s’ajuster à l’événement que nous vivons.

 

Souvent à notre insu, les émotions sont réveillées par un stimulus ou une situation externe et  influencent nos agissements. Elles peuvent également être déclenchées par un stimulus interne, simplement en repensant à cette situation. Il existe six émotions universelles de base : la joie, la tristesse, la peur, la colère, la surprise et le dégoût. Chacune d’elles est composée de trois facettes : physiologique, cognitive et comportementale.

 

Le rôle  des émotions

Les émotions ont un mandat essentiel : favoriser notre bien-être et assurer notre survie. Leur fonction consiste à évaluer les situations  qui se présentent à nous. Tels les  témoins lumineux d’un tableau de bord, elles nous transmettent une précieuse information concernant nos besoins profonds en lien avec l’événement. Il s’agit donc du meilleur système de sécurité utilisé depuis la nuit des temps. Ressentir une émotion nous signale la présence d’un contexte qui peut avoir un impact fort ou faible, négatif ou positif sur notre bien-être.L’intensité de celle-ci est influencée selon l’importance du besoin ou de l’impact de la situation sur ce besoin. De plus, elles ont le rôle de nous indiquer la route à suivre pour maintenir ou retrouver notre bien-être en toute sécurité. Elles nous informent d’une action à entreprendre, de l’ajustement à faire pour retrouver ou maintenir notre équilibre et elles nous donnent l’énergie nécessaire pour agir.

 

Ainsi, les émotions sont la source de la motivation, qui nous amène à réagir ou à agir, que ce soit en faisant face à la situation, en l’évitant, en la fuyant ou en se protégeant. Elles assurent une fonction d’auto-validation pour nous aider à déterminer ce que nous aimons ou pas, ce qui nous manque, ce qui nous comble ou ce dont nous avons besoin. Puis, elles transmettent des renseignements aux autres sur ce que nous ressentons et ce dont nous avons besoin (ex. : indiquent que nos limites ont été dépassées ou que nous nous soucions des autres, que nous avons besoin de soutien ou de respect).

 

Exemples d’émotions et de leurs manifestations

La peur nous informe de la présence d’un risque rattaché à un événement. Elle nous incite à prendre des mesures pour notre sécurité ou nous protéger, voire à assurer notre survie. La colère, elle, est une réaction envers quelqu’un ou quelque chose qui fait obstacle à la satisfaction d’un besoin. Elle indique que la limite est outrepassée, d’un manque ou d’un besoin qui n’est pas comblé. Elle donne l’énergie pour s’affirmer et faire respecter nos besoins et nos limites. La tristesse, quant à elle, prend naissance lorsque nous sommes en contact avec un manque ou une perte et nous invite à prendre du temps pour l’accepter. De son côté, la joie nous parle de nos besoins comblés. Elle nous donne envie de partager et de nous réjouir.

 

Utilisation de ce système de sécurité

Les émotions représentent donc un mécanisme essentiel, mais encore faut-il savoir l’utiliser à bon escient. Pour reconnaître l’information qu’elles nous transmettent et identifier le besoin qui se manifeste à travers elles, il faut s’arrêter et se questionner. Qu’est-ce que nos émotions essaient de nous transmettre comme message?

 

Ensuite, pour déterminer l’action à poser, il faut identifier qui est responsable de satisfaire ce besoin. En effet, il ne sert à rien de faire pression sur l’autre si nous sommes la personne désignée pour satisfaire ce besoin. À l’inverse, puisque nous n’avons pas de pouvoir sur l’autre, il ne sert à rien d’insister s’il refuse de collaborer pour respecter notre besoin. C’est pourquoi il vaut mieux identifier ce sur quoi nous avons du pouvoir.

 

Alors, deux  choix s’offrent à nous : agir sur la situation ou nous y adapter. Par exemple, nous pouvons modifier nos croyances, nos objectifs, trouver une autre source de satisfaction, l’accepter en faisant en sorte de trouver des solutions pour qu’elle ne soit pas nuisible ou qu’elle ne se répète pas. En revanche, modifier nos besoins plutôt que de trouver les moyens d’y répondre est une erreur à éviter. Malgré la peur, l’impuissance ou les croyances qui désapprouvent nos besoins, si nous les ignorons,  nous mettrons en péril notre santé physique et mentale à long terme.

 

Les émotions et les autres

Aussi, si nous considérons qu’une autre personne est impliquée dans la satisfaction de notre besoin, il est normal de tenter de la persuader d’en tenir compte. Cependant, il faut faire attention à ne pas dépasser les limites du respect en faisant pression pour l’amener, malgré elle, à se soumettre à ce que nous voulons. Il s’agit là d’une indication qu’il est temps de cesser de vouloir agir sur l’autre et qu’il vaut mieux agir sur la situation ou qu’un ajustement personnel s’impose.

 

En conclusion, nous pouvons retenir que les émotions font partie d’un système de sécurité essentiel à l’être humain. Elles sont en quelque sorte, les témoins lumineux d’un tableau de bord qui nous informent des obstacles et des éléments favorables qui se présentent sur notre route. Elles montent en nous et s’imposent à notre conscience; les émotions nous transmettent des données précieuses sur nos besoins; elles indiquent l’action à entreprendre pour maintenir ou retrouver notre bien-être, voire notre survie en toute sécurité et elles nous poussent à agir en ce sens. Donc, la meilleure marche à suivre pour éviter de se perdre est d’écouter la petite voix de notre GPS émotionnel!

 

Références :

https://www.aide.ulaval.ca/psychologie/textes-et-outils/developpement-personnel/apprivoiser-ses-emotions/
https://www.strategiesdesantementale.com/pdf/exercises/Les_emotions_et_leurs_fonctions.pdf
https://www.devop.pro/le-role-des-emotions-et-comment-mieux-les-gerer-au-travail.html
http://energievie.ca/individus/chroniques-individus/emotion-chroniques-individus/chaque-emotion-a-son-utilite/

Laisser un Commentaire

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez
0 Partages