Maintenir sa santé mentale en temps de pandémie

Maintenir sa santé mentale en temps de pandémie

Dans les derniers mois, le monde entier s’est concentré sur un ennemi tenace et sournois: le coronavirus. Celui-ci s’est installé confortablement et ne s’est pas gêné pour chambouler nos habitudes. Ainsi, dans un contexte de changements importants et d’incertitude, adopter certaines habitudes pour maintenir sa santé mentale est une attitude aidante.

 

 

Qu’est-ce que la santé mentale?

La santé mentale est un sentiment de bien-être que nous pouvons tous ressentir et qui permet de faire face aux défis quotidiens. Cet état de bien-être et d’équilibre permet de développer notre plein potentiel en prenant soin de nous et en ayant des projets afin de composer avec notre environnement.

 

 

Distinction avec la maladie mentale

La santé mentale et la maladie mentale sont distinctes, bien qu’elles puissent être reliées. Ainsi, l’absence d’un trouble de santé mentale ne garantit pas une santé mentale optimale.

Plusieurs facteurs influencent notre santé mentale et certains nous amènent à vivre des difficultés, sans pour autant avoir une maladie mentale :

  • Deuil;
  • Séparation;
  • Perte d’emploi;
  • Insécurités financières;
  • Etc.

Or, la présence d’une maladie mentale se manifeste par des symptômes qui auront une répercussion sur le fonctionnement de la personne. Ce sont des changements de comportements qui perdurent dans le temps, et auxquels aucun signe d’amélioration n’est apparent.

 

 

La construction de la santé mentale

La santé mentale se construit à l’aide de nombreux facteurs qu’on appelle des déterminants. Ceux-ci sont multiples et sont liés aux différentes sphères de votre vie. Un seul déterminant ne peut à lui seul caractériser notre santé mentale. C’est la synergie entre plusieurs déterminants qui forgent la santé mentale.

Il y a des déterminants positifs qui favorisent une bonne santé mentale en agissant comme stabilisateur. Ce sont eux qui vous procurent une sensation de bien-être tout en accomplissant vos activités et vos projets. Tandis que les déterminants négatifs ébranlent la stabilité de la santé mentale. C’est dans ces moments de vulnérabilité que vos outils personnels seront utiles puisqu’ils vous aideront à faire face à vos défis quotidiens.

Nous possédons tous des déterminants positifs et négatifs. Plus il y aura de déterminants positifs, plus stable sera la santé mentale. Par contre, en accumulant davantage de déterminants négatifs, vous risquerez de ressentir plus de fatigue et de fébrilité.

 

 

Les déterminants de la santé mentale

Les déterminants peuvent être d’ordre social, psychologique ou physique. Voici un bref aperçu des différentes catégories de déterminants qui sont plus influents sur la santé mentale.

 

Sociaux

Les déterminants sociaux concernent la relation d’un individu avec son environnement. Ceux-ci sont variés :  la présence d’un réseau de soutien, la satisfaction de son travail ou un revenu familial suffisant.

Le soutien social est l’un des déterminants ayant le plus d’effet direct et positif sur la santé mentale, et ce, de diverses façons. La présence d’un réseau social permettrait d’offrir des expériences positives. Ainsi, la présence de relations interpersonnelles significatives serait synonyme de stabilité, de sécurité, et favoriserait un sentiment général de bien-être.

Vous l’avez peut-être déjà vécu. Le soutien des proches permet de diminuer l’impact du stress en offrant des solutions aux problèmes de l’individu. On se sent moins seul et c’est ce qui favorise l’émergence de nouvelles idées.

 

Physiques

Les professionnels le disent et le redisent : Le corps et la tête sont interreliés, l’un influence l’autre.  Une bonne santé physique contribue à une bonne santé mentale. L’objectif n’est pas d’avoir des habitudes irréprochables, mais bien d’aspirer à un certain équilibre. Un sommeil profond et réparateur et pratiquer des activités physiques quotidiennement, ne sont ici que quelques exemples. Quant aux habitudes alimentaires, c’est l’équilibre et la diversification qui auront une répercussion bénéfique.

Toutefois, les déterminants physiques n’incluent pas seulement les habitudes que nous adoptons, mais également la génétique. C’est donc dire que nous avons un certain pouvoir… mais pas complètement !

 

Psychologiques

Les facteurs psychologiques se réfèrent aux processus individuels de la personne. Il y a bien entendu les traits de personnalité, ainsi que les forces internes et les stratégies que l’individu développe pour s’épanouir. Par exemple, ce sont les méthodes pour gérer le stress lors de grands changements, le profil de personnalité introvertie ou extravertie, ou encore les outils personnels pour accepter et mieux vivre les émotions.

 

 

L’équilibre dans tout ça

La santé mentale est une question d’équilibre : il est impossible d’éviter toutes sources de stress. Il importe donc de rester bienveillant envers soi-même et de diminuer nos attentes et la pression que nous nous exigeons lors du processus de transition vers des habitudes de vie positives.  

 

 

Références :

https://www.mouvementsmq.ca/

https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2283_connaissances_champs_action_promotion_sante_mentale_jeunes_adultes.pdf

https://aqrp-sm.org/partenaire/flipbook/vol23no3-726940/pdf/le-partenaire-vol23no3-2015.pdf

Article rédigé par Janique Raymond-Migneault

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez