Être aidant naturel et prendre soin de soi

Être aidant naturel et prendre soin de soi

Comme vous le savez sans doute, vous qui êtes un proche d’une personne atteinte d’une maladie mentale, vous êtes des aidants naturels. Voici comment Santé Canada définit un aidant naturel :

« une personne qui dispense des soins ou du soutien à un membre de la famille, à un ami ou à un voisin qui possède un handicap physique ou mental, qui est un malade chronique ou dont la santé est précaire. »

Cette définition, aussi claire soit-elle, ne fait que définir ce qu’est un aidant mais elle ne définit pas la complexité de sa réalité.

Aidants naturels, la définition

Les aidants naturels ne cessent d’augmenter en nombre; ils sont plus de deux millions au Canada. Cette augmentation est en partie due à la désinstitutionalisation et à la tendance qu’ont les établissements de santé à renvoyer les patients à la maison afin qu’ils obtiennent des soins à domicile. Malheureusement, les soins ne suivent pas toujours les patients vers la maison et ce sont les aidants naturels qui prennent la relève.

La majorité des aidants sont des femmes

Au Canada, la majorité des aidants naturels sont des femmes (77 %) et elles ont généralement plus de 45 ans. Ces femmes prennent plus particulièrement soin soit d’un enfant ou d’un parent. Parmi l’ensemble des aidants naturels, seulement 22 % sont des salariés à temps plein et 10 % à temps partiel. La majorité sont retraités ou au foyer (47 %).

Tous ces chiffres démontrent simplement qu’être un aidant naturel est un mode de vie en soi; il est difficile de prendre soin d’un être cher et à la fois de maintenir un bon niveau de rendement à son emploi tout en prenant soin de soi et du reste de la famille.

Le but de cet article est de vous faire prendre conscience que vous êtes impliqués dans une tâche qui vous demande temps et énergie et qu’il est facile de s’y perdre. Comment trouver l’équilibre, comment prendre soin de vous, comment vous préserver, vous maintenir la tête hors de l’eau? Il n’y a malheureusement pas de recette miracle!

Aide toi toi-même

La clé dans tout ce périple est de ne jamais oublier que vous êtes la personne la plus importante dans votre vie. Il est primordial de garder cela en tête car un aidant fatigué, épuisé ou malade n’est pas un très bon aidant.

Trucs et conseils pour s’aider soi même

Comment peut-on aider quelqu’un alors qu’on a soi-même de la difficulté à se sortir du lit le matin? Voici quelques petits trucs qui peuvent vous être utiles.

  • Dressez une liste des activités qui vous font plaisir et pratiquez-en une au moins une fois par jour…impossible?! Ces activités n’ont pas besoin d’être couteuses ou longues ; il peut s’agir de regarder le coucher du soleil, boire un thé, se promener dans un parc, faire un tour de vélo, lire un chapitre de votre roman favori…
  • Dressez aussi une liste des gens qui vous font du bien, des personnes avec qui vous avez du plaisir, des personnes avec qui vous pouvez être vous-même. Passez davantage de temps avec ces personnes ou invitez-les à faire une de vos activités avec vous.

Apprendre à dire non !

Il vous faut aussi apprendre à dire NON. C’est peut-être ce qui sera le plus difficile à faire mais c’est un des moyens les plus efficaces pour arriver à prendre soin de vous. Beaucoup d’aidants se sentent responsables, ils ont l’impression d’être LA SEULE personne qui peut venir en aide à leur proche malade et n’osent pas mettre parfois en avant leurs propres besoins. Vous devez développer cette habitude, dites non d’abord pour de petites choses et récompensez-vous en faisant une activité qui vous fait du bien.

Tous ces petits moments de détente, de satisfaction et ces petites victoires vont s’accumuler et faire de vous de meilleurs aidants car vous vous respecterez, vous écouterez et prendrez soin de vous tout en aidant l’être cher.

Soyez d’abord votre propre aidant!

4 thoughts on “Être aidant naturel et prendre soin de soi

  1. Avatar
    Sylgie - 22 octobre 2015 at 22 h 43 min

    Bonjour, Je sais que ce ne n’est pas toujours facile de s’occuper d’un proche qui a besoin de soutien quotidien… J’en suis… Ma mère vis chez mois depuis près de deux ans, elle a 93 ans, elle est en bonne forme, cependant tout les gestes de toilettes, repas, activités demandent beaucoup de temps et de patience…. Je travaille encore à raison de 25 heures semaines… mais je manque de temps… Je ne suis pas malheureuse.. mais parfois je me sens oppressées… comme si je passais à côté de ma vie… Mais je suis tout de même fière de m’occuper de ma mère… Comme je n’ai pas eu d’enfants, et que j’ai soixante ans, je peux transposer toute la responsabilité parentale que je n’ai pas vécue auprès de ma mère vieillissante…. Je ne sais pas oû cela va me mener… mais je suis ma route… et je me dis qu’il y a et il y aura un sens qui se dessine et se dessinera au travers de cette expérience… Mais je suis tout de même un peu fatiguée… Au plaisir.

    Reply
    • Avatar
      Francesca - 21 août 2016 at 18 h 23 min

      Bonjour Sylgie

      Je comprend très bien que parfois vous devez être fatiguée. Votre mère a dû être une bonne maman car vous avez pris la décision de prendre soin d’elle. En plus vous devez travailler. Il ne reste plus de grand temps pour vous. Je ne sais pas si vous avez de l’aide de votre famille qui pourrait vous donner parfois un répit, La vie nous envoie parfois des épreuves qui ne sont pas toujours facile à surmonter. J’ai travaillé 40 ans comme infirmière et aujourd’hui je suis devenue aidante naturelle pour mon conjoint. Alors je dois faire plusieurs choses pour lui. Mais heureusement il a un bon moral. Il est reconnaisant pour tout ce que je fais pour lui. La maladie change beaucoup nos projets de retraite. Mais il a toujours été bon pour moi et aujourd’hui je suis là pour ses besoins. Je prend parfois le temps de rencontrer mes amies cela fait du bien de parler de d’autres sujets. Je vous souhaite bon courage avec votre mère et bravo pour tout l’aide que vous lui apportez mais dans tout cela essayer de prendre du bon temps pour vous. Au plaisir

      Reply
  2. Avatar
    Ginette - 25 novembre 2019 at 22 h 59 min

    bonjour j ai essaye d etre aidante pour ma mere de 90 ans et ma soeur de 60 ans en sante mentale j ai rate mon coup je ne ressentais aucune gratitude de leur part je crois qu elle me menacait d aller en residence si je ne les aidait pas nous sommes 4 enfants et tout repose sur mes epaules j ai l impression de me detruire car on me demande beaucoup menage course faire des repas ce n est pas a tous les jours mais je me sens coupable de ne pas etre la selon leur demande a bientot Ginette

    Reply
    • Stefanny Trudeau
      Stefanny Trudeau - 27 novembre 2019 at 8 h 58 min

      Bonjour, merci de votre message. Un intervenant vous contactera concernant votre situation

      Reply

Leave a Reply

58 Partages
Partagez58
Tweetez
Enregistrer
Partagez