Les aliments du bonheur

Les aliments du bonheur

Il n’y a pas de secret, pour être bien dans son corps et dans sa tête. Il faut donner à notre cerveau ce dont il a besoin. Certains éléments sont essentiels pour un bon équilibre.

Les vitamines du groupe B et les sucres en font partie. Voyons plus en profondeur quels aliments nourrissent mieux votre cerveau et vous procurent un plus grand bien-être psychologique.

Le carburant du cerveau est le sucre

Le cerveau c’est un peu comme une voiture, si vous ne lui donnez pas d’essence, elle ne risque pas d’aller bien loin. Si vous lui en donnez de meilleure qualité, il est possible qu’elle vous mène plus loin et qu’elle vous accompagne plus longtemps. Le cerveau a besoin de certains aliments pour fonctionner.

Son principal carburant est le sucre. Lorsque nous mangeons du sucre, notre cerveau produit ce que l’on appelle de la sérotonine. C’est un neurotransmetteur, un messager chimique si l’on veut qui porte le message du bien-être. La sérotonine maintient donc une humeur stable lorsqu’elle ne fluctue pas trop dans le cerveau. Le chocolat noir, les noix et le saumon sont des éléments qui contribuent à une bonne fabrication de la sérotonine. Mais attention de ne pas en abuser !

La vitamine B9 (acide folique) aide à la formation des neurotransmetteurs, elle se trouve principalement dans les légumes verts comme la laitue, les haricots et les petits pois. Sans une quantité et une qualité de neurotransmetteurs, les messages circulent de manière moins efficace dans le cerveau.

Le stress peut-il détériorer le corps ?

Notre corps est une machine et lorsqu’on lui met un peu trop de pression, il produit ce qu’on appelle des radicaux libres. C’est une toxine interne qui lorsqu’elle est produite en excès nuit au bon fonctionnement du corps. C’est le stress oxydatif. Rassurez-vous, les radicaux libres sont libérés en permanence par l’organisme. Cependant, plusieurs éléments peuvent augmenter leur production comme : le tabac, l’alcool, l’âge, le soleil, la pollution atmosphérique et le stress.

Ce stress oxydatif agresse les cellules et les tissus ce qui peut détériorer le corps de manière prématuré ou aggraver une condition particulière (Alzheimer, Parkinson, Sida). Il existe une manière de contrer ces radicaux libres : le sélénium. Cet oligo-élément en présence insuffisante augmente les risques de dépression et d’agressivité. Pour conserver un bon équilibre, intégrez le poisson, les œufs, les fromages, la viande et plus particulièrement le poulet à votre alimentation.

Les aliments à éviter pour une bonne santé mentale

Il est certes intéressant de savoir quels aliments procurent un certain bien-être, mais il est d’autant plus pertinent de savoir lesquels éviter. Sans aucun doute, le premier de la liste est le «fast food» et je crois qu’il est inutile d’en dire davantage à ce sujet. Quand on dit «fast food» on l’associe souvent aux boissons gazeuses, qui sont en fait, la pire manière de se désaltérer. Un autre aliment à éviter est le gras trans, qui a bénéficié d’une très grande publicité dans les dernières années. Nous sommes au courant qu’il a un effet néfaste sur les artères et qu’il peut entraîner des problèmes cardiaques.

Il faut cependant faire attention, certains aliments se disent sans gras trans, mais ils contiennent du Olestra qui est un gras synthétique qui se retrouve souvent dans les croustilles et les grignotines. Ce gras synthétique élimine les antioxydants ci précieux pour l’organisme et il produit de l’acidité gastrique. Pour maintenir une bonne alimentation, il est important de vérifier si les aliments que vous consommez contiennent des nitrates. Ce dernier sert à préserver la couleur des aliments (bacon, saucisse à hot-dog) et il est sans danger. Cependant, il se convertit en nitrite dans l’organisme et celui-ci peut produire des nitrosamines, éléments chimiques puissamment cancérigènes. Dans la mesure où vous aimez bien manger vos deux œufs et bacon le dimanche matin, tentez d’augmenter votre consommation de vitamine C pour la journée, elle aide à contrer la formation des nitrosamines.

Comme mentionné précédemment, l’alcool contribue à la formation des radicaux libres, il n’est donc pas recommandé d’en prendre en grande quantité et fréquemment pour notre organisme. Malheureusement pour les amateurs de sushis et d’huîtres crues, ils peuvent être porteurs de bactéries capables d’engendrer des maladies graves et même de causer la mort. Mais les huîtres et le poisson sont des aliments sécuritaires et nourrissants si vous les faites cuire avant de les manger. De plus, afin de maintenir une alimentation saine, il est important de ne pas surcharger notre organisme en sel.

La modération à bien meilleur goût

N’oublions pas que la modération à bien meilleur goût. Il n’y a pas de danger immédiat à consommer occasionnellement certains des aliments mentionnés ci-haut, mais il est toujours préférable de consommer des produits frais qui n’ont pas été traités ou surgelés. Il n’y a rien de tel que de suivre le guide alimentaire et éviter les grignotines qui remplacent trop souvent les fruits et légumes.

En terminant, manger sainement n’est pas une garantie au bonheur, mais cela peut certainement vous aider à garder la forme et à maintenir une meilleure qualité de vie.

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez