Qui consulter ? S’y retrouver dans le monde de la santé

Qui consulter ? S’y retrouver dans le monde de la santé

Quand un proche est atteint par une maladie, on doit faire face à un certain nombre de professionnels différents, et on peut avoir l’impression de se perdre dans tout cela : quel est le rôle du psychiatre? Est-ce qu’un psychologue peut faire un diagnostic? Qu’est-ce qu’un TS? À qui dois-je m’adresser pour faire hospitaliser mon proche?

Voyons d’abord en quelques mots le rôle de plusieurs professionnels de la santé que vous serez le plus souvent amené à rencontrer.

Le rôle du médecin

le médecin est polyvalent par sa formation biopsychosociale, mais il est particulièrement concerné par l’aspect médical du dossier. En effet, il peut difficilement s’occuper de toutes les dimensions, physiques, psychologiques et sociales. D’autres professionnels sont là pour ça. Il connait généralement l’ensemble des professions qui interviennent en santé mentale.

Le rôle du psychiatre

il est spécialisé dans le traitement des troubles mentaux. Il est le seul à pouvoir établir un diagnostic psychiatrique et un traitement complet de la personne, tant sur le plan biologique et psychologique que social. Le psychiatre prescrit une médication adaptée, et en assure le suivi, dans la mesure du possible. Le rôle du psychiatre est surtout de se centrer sur la personne atteinte.

Le rôle du psychologue

le psychologue peut utiliser des tests psychologiques pour évaluer les capacités intellectuelles, les aptitudes ou les différents aspects de la personnalité. Il contribue au diagnostic des troubles mentaux et pose un diagnostic de trouble psychologique incluant des diagnostics neuropsychologiques. Le psychologue propose des psychothérapies sur le plus ou moins long-terme.

Le rôle de l’infirmière

il fera l’évaluation, la surveillance et le suivi de la situation physique et mentale de la personne. Il va établir une relation thérapeutique d’accompagnement et de soutien dans les interventions. L’infirmier peut ajuster les prescriptions médicamenteuses à la suite d’une consultation médicale[1].

Le rôle du travailleur social (TS)

le travailleur social assurera un suivi au niveau de la vie sociale et de la réinsertion de la personne atteinte. Il saura rediriger la personne vers les professionnels ou les organismes en fonction de ses besoins.

Le rôle de l’ergothérapeute

il offre des services d’évaluation et de traitement dans le but d’améliorer l’autonomie fonctionnelle des clients[2]. D’après l’ANFE[3], les ergothérapeutes soutiennent que si certaines activités qui nous tiennent à cœur ne peuvent être accomplies pour des raisons physiques ou psychiques, notre bien-être général et notre santé en seront affectés. L’ergothérapeute travaillera donc avec le client pour relever le défi du quotidien et lui permettre d’agir pour retrouver son rôle social et mener une vie satisfaisante. Pour cela, il travaillera sur les soins personnels, sur la vie de famille et la vie professionnelle ou scolaire.

Les autres ressources

Sachez qu’il y a également un grand nombre d’intervenants qui peuvent vous soutenir. Selon les organismes, les intervenants sont formés en lien avec l’objectif de l’organisme. Par exemple, ici à l’ALPABEM, les intervenants viennent en aide aux personnes qui ont un proche atteint d’une maladie mentale. D’autres organismes ont la vocation de travailler directement avec les personne atteintes, d’autres encore traiteront la toxicomanie… Si vous souhaitez de l’information au sujet des organismes, n’hésitez pas à nous contacter.

Quand consulter?

Quand vous avez des inquiétudes, vous remarquez des comportements inhabituels chez un proche, vous êtes témoin de menaces de suicide, vous aimeriez avoir un diagnostic, vous voulez faire un travail personnel sur vous-même, vous vivez des difficultés dans votre couple… Bref, quand vous avez besoin d’aide, qu’elle soit au niveau physique, psychologique, ou social.

Par où commencer?

De manière générale, si la situation n’est pas urgente, vous pouvez vous rendre au CLSC. À l’accueil psychosocial, vous pourrez soit rencontrer un travailleur social ou un infirmier, dépendant de votre besoin. Avec lui, vous ferez une évaluation de la situation afin qu’il puisse mieux vous diriger.

Si la situation est urgente, composez le 911. Si vous jugez que vous pouvez conduire la personne à l’hôpital, c’est possible aussi. Une fois à l’urgence, une évaluation sera faite également lors du triage.

Les bienfaits de consulter

Si la tâche peut sembler ardue, nous ne pouvons faire autre chose qu’encourager la démarche. Rencontrer quelqu’un vous éloigne de la solitude et surtout vous mène vers une meilleure compréhension. C’est du soutien, de l’écoute, une distance affective par rapport à la situation, une aide adaptée à votre besoin, à votre vécu, un soulagement de savoir que d’autres sont là pour vous aider. Il est prouvé que le fait de parler réduit le stress et la dépression, même si rien n’est résolu concrètement[4].

Consulter, c’est aussi « se connecter au monde des humains, un monde dont on a parfois l’impression d’être exclu. »

(Fauré, 2002, p 158).

[1]http://www.opq.gouv.qc.ca/

[2] http://www.santemonteregie.qc.ca/uploads/Ergo-hosp-psychiatrie-nov-2008.pdf

[3] Association Nationale Française des ergothérapeutes, http://www.anfe.fr/.

[4] FAURÉ, C. Vivre ensemble la maladie d’un proche. Albin Michel. 2002

Leave a Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez