Respect, résilience responsabilité: Les trois « R »

Respect, résilience responsabilité: Les trois « R »

Au cours de notre vie, nous avons tous développé ou acquis certaines façons de faire personnelles pour nous adapter aux nombreux changements auxquels nous sommes confrontés. Même si parfois « nous avons perdu des plumes », nous nous en sommes sortis grandis. Nous avons tous développé de bonnes capacités d’adaptation. Certains d’entre nous ont développé de la résilience ou l’art de rebondir suite aux difficultés.

Qu’est-ce que la résilience au juste?

En physique, il s’agit de l’aptitude d’un corps à résister aux pressions et à revenir à sa structure initiale. En psychologie, on dit que c’est la capacité à vivre et à réussir malgré l’adversité. Autrement dit, c’est la capacité à surmonter les traumatismes.

Responsabilité

De plus, semblerait-il qu’il est possible de l’apprendre et même de préparer nos enfants à la développer. Qui dit enfant, dit responsabilité. On aimerait bien dire que nous avons bien outillé nos enfants pour leur futur rôle d’adulte et que, quoi qu’il leur arrive, ils auront les outils nécessaires pour s’en sortir, ils seront blindés. Et nous comme parents, on aura la paix! Dans la vie, cela ne se passe pas aussi facilement que ça.

L’enfance est une période propice aux apprentissages et je ne vous apprends rien en vous disant que les enfants apprennent par imitation. Comme parents, nous avons un sacré rôle à jouer dans le développement de l’enfant et notre attitude peut faire toute une différence.

Nous voulons tous protéger nos enfants contre tout malheur ou dommage qui puisse leur arriver. C’est très normal! Toutefois, il faut faire une distinction très importante entre la protection et la surprotection. Protéger, c’est éviter que les enfants soient en danger. Surprotéger, c’est tenter d’éviter à tout prix toute éventuelle difficulté. Nous pouvons préparer le chemin pour que ce soit plus facile pour eux. C’est normal! Mais nous ne pouvons pas empêcher l’enfant de vivre tous les petits tracas de la vie! À ce moment, nous pouvons dire que nous sommes en train d’entraver le développement normal de l’enfant. Ce dernier doit apprendre qu’il y a une conséquence naturelle à ses actes. Il doit développer lui-même ses propres moyens pour faire face au stress de la vie.

« Vivre dans la ouate c’est asseoir son avenir sur un coussin bien instable ».

Respect

Si votre enfant vit certaines difficultés, il est important de lui laisser savoir que vous êtes là, sans minimiser ce qu’il vit, mais avant tout, ce qui est plus important c’est d’être respectueux face au vécu de la personne. Lorsqu’on cherche à trop protéger quelqu’un, on l’aide à se maintenir dans sa difficulté. Le message qu’on envoie le plus souvent est : tu n’es pas capable de te débrouiller tout seul. La notion de respect prend tout son sens ici. On peut offrir son aide, bien sûr, mais on ne devrait pas chercher à l’imposer!

Pourquoi ne pas lui laisser l’opportunité de trouver lui-même ses propres solutions? Même si vous possédez déjà des solutions ou si, à vos yeux, ses solutions ne sont pas les meilleures, il est correct de l’encourager et de lui faciliter la tâche de faire ses propres apprentissages.

Attendez… si on s’arrête un petit peu pour se regarder le nombril… Qu’est-ce qui me pousse à vouloir lui donner une solution toute faite à ses problèmes? Est-ce quelque chose que j’ai moi-même subi de mon propre père? Si tel est le cas, devrais-je continuer à perpétuer ce comportement? S’agit-il d’un acte responsable et respectueux envers mon enfant?

« Le chemin de la vie est peut-être semé d’embûches, mais il compte fort heureusement ses haltes de bonheur. »

Si vous avez le goût d’en savoir plus

http://www.radio-canada.ca/par4/gr/gr1311.html

http://www.hommes-et-faits.com/psychologie/Ibk_Resilience.htm

Leave a Reply

25 Partages
Partagez25
Tweetez
Enregistrer
Partagez